QuebecLeaks.org est officiellement ouvert

Le logo de QuebecleaksDepuis ce matin le site QuebecLeaks.org est officiellement ouvert!  Selon son porte -parole officiel, Luc Lefebvre, « En y allant de cette initiative, QuébecLeaks souhaite donner aux québécois des outils pouvant permettre d’améliorer l’accès à l’information. Le Québec souffre d’un manque de transparence et d’éthique ainsi que d’une sclérose sur le plan politique et institutionnelle. Les lois canadiennes et québécoises d’accès à l’information, de par les contraintes qu’elles posent au travail journalistique, finissent trop souvent par nuire au droit du public à l’information. »

Qui est QuébecLeaks?

Très peu d’informations sont disponibles sur l’identité des personnes qui gèrent le site web. Je trouve ironique qu’une organisation qui prône la transparence ne veuille pas être identifié,  je présume que c’est par peur de représailles.  Mais selon leur page officielle sur Facebook, l’organisation compte une trentaine d’experts et professionnels de divers domaines (droit, finance, journalisme, etc).

Quoi leur envoyer?

Tous documents sensibles, exclusifs et authentiques qui pourraient apporter une certaine lumière sur des dossiers chauds.
Note : Exemple de dossiers chaud : La situation dans la construction et leur potentiel « infiltration » par les groupes criminels,  les « enveloppes brunes » données au maire de certaines régions,  se genre de choses

Comment leur envoyer les documents?

Le moyen est très simple (extrêmement simple) et sécuritaire. Trois moyens sont présentement disponibles :

  • Utilise le réseau TOR (pour en apprendre plus sur le réseau)
  • Espace web sécurisé (HTTPS) comme votre compte de banque en ligne ou autre site
    (Quebecleaks demande d’utiliser le HTTPS seulement si vous ne pouvez pas via le réseau TOR
  • Emails (PGP)
    (max 100M et encrypter votre email les détail sur le site)
  • Facons d'envoyer les documents

    Si vous utilisez la méthode https, la page de soumission est très facile à comprendre. Comme lorsque vous téléchargez une photo sur votre compte facebook , un bouton « browse » permet d’aller chercher le document sur votre disque dur.

    Une fois choisie vous avez simplement à cliquer sur le bouton envoyer.
    Note : la grosseur maximale des fichiers transmis est fixée à 200Mo et vous pouvez envoyer tous types de documents.

    La soumission via HTTPS

    Qu’est-ce que Quebecleaks va changer au Québec?

    Selon moi c’est une bonne idée, mais je ne pense pas qu’ils vont avoir le succès de Wikileaks ou même être reconnu par les médias traditionnels.

    Les différents palliés du gouvernement ont déjà dit qu’ils ne feraient pas confiance en leurs documents. Ce qui est un peu compréhensible, étant donné que l’information obtenue les ferait mal paraitre

    Je vois déjà la dégringolade de poursuites en diffamation et avec notre système de justice qui fonctionne à pas de tortue,  aucune information ne sera rendue disponible avant des années.

    Est-ce que vous voyez l’utilité que Quebecleaks.org peu avoir?  Est-ce que vous êtes d’accord avec leurs principes?

    Entrevue avec le site d’enchères à un sou Bidou.ca (deuxième partie)

    Logo-Bidou

    Voici la deuxième partie de l’entrevue que j’ai réalisée avec Alexandre St-Pierre, co-fondateur et vice- président de la compagnie d’enchères à un sou Bidou.ca.

    Si vous avez manqué la première partie, lisez le billet : Entrevue avec le site d’enchères à un sou Bidou.ca

    Entrevue (suite):

    EB : On parlait d’information  et de fournir, (aux membres  et affilié(es),  cette information d’une façon claire, mais malgré tout, certains utilisateurs ont certaines difficultés  à comprendre des termes de Bidou.ca
    J’ai demandé l’avis à  l’une de mes amies,   Geneviève qui est nulle en informatique, que je salue d’ailleurs.:)  Elle m’a fait un rapport et elle a compris tout de suite le principe qu’il faut acheter des lots de bidous, ensuite on mise et que l’enchère augmente. En cherchant un peu plus loin dans les termes et conditions article 17, elle a trouvé que le fonctionnement des bidous (une fois misés, ils sont perdus) devrait être mentionné dans la section « comment  ça fonctionne »

    ASP : C’est une bonne idée!

    EB : Est-ce possible d’acheter n’importe quel article sur lequel on a misé mais ne pas remporter l’enchère? En vous contactant directement?

    ASP : Ceux qui sont achetables sont indiqués par une icône. Seulement ces articles peuvent être achetés par la suite.

    EB : Tantôt nous parlions des publicités disponibles aux affiliés (es) et sur les 10 ,15 affiliés(es) actifs sur le site est-ce que certains utilisent leurs propres bannières?

    ASP : Je dirais que c’est une minorité, ils aiment nos bannières, moi aussi d’ailleurs. Je pense qu’elles sont très intéressantes, simples et attirantes pour l’œil et pour la personne qui les voient sur le site web. C’est beaucoup plus rare qu’une personne va créer la sienne, mais on en a déjà vu.
    EB : Est-ce qu’ils gardent leurs bannières longtemps?

    ASP : On n’a pas de temps précis, on ne suit pas tous les sites à chaque jour,  mais certains peuvent les garder quelque mois.

    EB : Est-ce possible, que dans un avenir proche, les bannières créées par les affiliés(es) soient disponibles à tous?

    ASP : C’est à voir, il faudrait que l’on ait une entente avec les gens (affiliés(es) comme une licence permissive. Pour l’instant notre système ne le permet pas. Mais c’est sûr et certain que si un affilié nous envoie une bannière et nous spécifie qu’il renonce à tout droit commercial ça serait à voir. Ton idée est intéressante et faudrait voir si c’est possible à faire.

    EB : Merci.

    ASP : Nous recevons beaucoup d’idées, tant des affiliés(es) que des utilisateurs du site, et certaines sont vraiment bonnes et nous demeurons très ouverts pour l’implantation  de celles-ci.

    EB : « Maestro48 » devrait vous donner des idées, je le vois toujours sur le site!

    ASP : [rire] Ça fait un bout de temps que nous ne l’avons pas vu mais je pense que c’était l’un des premiers, ou le deuxième, à gagner une voiture!

    Paiement aux affilié(es) :

    EB : Revenons à l’information disponible sur le site. J’ai remarqué que vous aviez changé le montant minimum que doit atteindre un affilié pour être payer (40$) pour 100$ maintenant. Y aurait-il une raison particulière pour augmenter le montant des paiements?

    ASP : Principalement pour une raison administrative. Étant donné que nous avons beaucoup de petits affiliés ça demandait un temps fou, et en regardant ailleurs, le 100$ minimum nous semble le standard et un bon compromis. On ne veut pas le mettre à 500$ comme certains autres programmes d’affiliation car c’est beaucoup trop et nos statistiques nous montrent que les affiliés actifs atteignent le 100$ facilement. Nos affiliés semblent ne pas se plaindre. :)  Nous n’avons reçu aucunes demandes concernant le fait de remettre le montant à  40$, ou plus bas que 100$.

    EB : [rire] C’est effectivement facile à atteindre et vous place aux mêmes niveaux des concurrents.

    EB : Pour les lecteurs qui seraient intéressés à devenir affilié, est-ce que tu peux expliquer les avantages qu’ils auraient à promouvoir Bidou.ca?

    ASP : Un client référé (qui s’inscrit) par un affilié devient automatiquement associer  à vie  à cet affilié. Un visiteur qui ne s’inscrit pas gratuitement sur Bidou.ca a 45 jours pour revenir s’inscrire et toujours être associer à l’affilié. En terme simple l’affilié a  45 jours pour convertir (ou convaincre) un visiteur de s’inscrire. Nous donnons 20% de commissions sur le prix d’achat des bidous. Une inscription ne donne pas d’argent à l’affilié. Par contre  le nouveau membre inscrit, ainsi que tous ces achats futurs, seront  payés à l’affilié.

    EB : Est-ce que vous avez une raison particulière pour avoir déterminé le temps à  45 jours? J’ai vu certains sites donner 5jours! 60 ou encore 180 jours?

    ASP : D’après nos recherches, la plupart des gens qui visitent notre site s’inscrivent dans les 45 jours suivant leur première visite. Ça ne serait pas juste pour nos affilies(es)  qu’un visiteur qui nous a été référé par eux et qui ne s’inscrit pas tout de suite revienne par la suite sans que nous donnions le crédit à l’affilié.

    EB : C’est comme un travail d’équipe finalement!

    ASP : C’est une question de confiance. Car si une personne qui a visité le site par une bannière d’affilié mais ne s’inscrit pas et voit par la suite notre publicité à la télévision et décide de revenir nous voir, tout le crédit revient à l’affilié qui a fait les premières démarches de nous référer le client.

    EB : Ceux qui ne s’inscrivent pas sur Bidou.ca vont surement regarder la compétition! D’ailleurs, sur le site web encheresaunsou.com (tu es aussi un affilié de tous les sites d’enchères à un sou) on en répertorie plus de 31 maintenant (mise à jour) : 36 en date du 9 février).

    ASP : Oui je le connais, je pense que c’est l’un des seuls blogues qui se spécialise dans les enchères à un sou.

    EB : Effectivement un des rares (mise à jour : j’ai trouvé  sosencheres.ca aussi qui fait la critique des sites d’enchères chronométrées).

    ASP : Mais la plupart de ces sites sont en maintenance ou très nouveaux sur le marché. Je pense que la popularité de notre niche est due au fait que le tout a l’air facile est payant mais c’est tout le contraire.

    EB : Vous ne  pouvez pas dire que ce n’est  pas payant! :) Car vous ne seriez pas là pour en parler. :)

    ASP : En fait c’est sûr que c’est payant mais pas au niveau où les gens le croient. Ce que les gens voient n’est  seulement qu’une infime partie du travail que nous effectuons. Gérer un site comme Bidou.ca demande beaucoup de travails et de recherches.

    Les détracteurs :

    EB : Certains sites ne se gênent pas pour vous faire de la mauvaise publicité. Ils disent que c’est de la fraude, des « scams » et que Bidou.ca est seulement une machine à faire de l’argent et je ne pense pas que l’arrivée de nouveaux sites et leur départ aussi soudain, aide l’industrie.

    ASP : Comme je le disais, ce n’est pas aussi payant que les gens le pensent, croyez moi!  [rire] et on n’est pas prêt à s’en allez!  On aime ce que l’on fait et si les gens peuvent obtenir des rabais à travers notre système, nous on est bien content!

    EB : Comme nous disions tantôt, tout est une question de confiance. Mais qu’est-ce que vous répondez à vos détracteurs?

    ASP : La plus grande façon de démontrer que nous ne sommes pas de la « fraude » et des « scammeurs », est aussi notre transparence. Tout le principe même de Bidou.ca est expliqué sur notre site de façon clair pour éviter les surprises. À part si les gens ne lisent pas ou s’ils sont vraiment de mauvaise fois. C’est plutôt rare maintenant avec toute l’attention médiatique que nous avons (Section media sur le site de bidou.ca)

    EB : JE, la Presse, etc.

    ASP : Entre autres, et je pense que les gens se sont rendu compte que nous sommes vrai et que nous ne sommes pas des arnaqueurs. Toutes les lois sont respectées. Je me souviens du reportage où  l’Office de la protection du consommateur dit que c’est bel et bien indiqué sur le site et que toutes les mises sont équivalentes  à 1$.

    EB : Et pourtant je connais des gens qui chialent encore contre ça !

    ASP : J’ai de la difficulté à comprendre car c’est le choix des gens. Ils ont le choix de venir sur le site ou non. S’ils aiment mieux Ebay, c’est correct, moi aussi j’ai Ebay mais nous sommes deux concepts totalement différents. Mais le fait qu’on aime Ebay n’empêche pas qu’on puisse aussi aimer les sites d’enchères à un sou comme Bidou.ca.

    EB : Ce sont quand même deux marchés différents.

    ASP : Complètement différent oui. Les gens qui prennent connaissance de la manière dont on  fonctionne avec notre site, qu’à chaque fois qu’ils misent un bidou sur un produit, qu’ils gagnent ou non, que le bidou misé est dépensé, est notre principe de base.

    EB : Faut que les gens le sachent et lisent sur le site avant de s’inscrire.

    ASP : Exactement! Si les gens aiment notre principe ils peuvent s’inscrire, mais s’ils sont en désaccord alors n’acheter pas sur Bidou.ca. Nous ne forçons personnes. Une fois qu’ils ont pris connaissance des conditions du site, ils ont tout entre leurs mains s’ils veulent s’inscrire.

    EB : Je pense que si les gens peuvent mal interpréter le fonctionnement du site est principalement dû au fait que l’attention des visiteurs d’un site web est très court (5-10 sec) et que les gens ne lisent tout simplement pas les termes et conditions de 60 pages !

    ASP : Nos termes et conditions sont très courts :)

    (EB : j’ai compté 10 pages :))

    EB : Quant à moi,  il ne faut pas donner notre numéro de carte de crédit ou faire un achat sur un site pour lequel on n’a pas confiance.

    ASP : Notre inscription est gratuite alors les gens s’inscrivent. Mais dès qu’ils veulent acheter sur le site et qu’ils n’ont pas lu les conditions d’utilisation, il faut avoir un minimum de logique et de confiance. Si après toutes les explications disponibles ils hésitent encore et bien ils ont le droit de ne pas faire affaire avec nous.

    EB : S’il y avait  des questions qui ne sont pas sur le site est-ce qu’ils peuvent vous contacter?

    ASP : Nous avons deux personnes qui sont là  à  plein temps pour répondre aux questions des gens.

    EB : Vous avez aussi un support en ligne maintenant, car je l’ai utilisé  :)  pour poser une question stupide que j’aurais pu lire sur le site :)

    ASP : [rire]

    L’avenir des outils pour les affiliés(es)?

    EB : À quel genre d’outil peut-on s’attendre dans l’avenir pour les affiliés(es)?  Pour faire le suivi (présentement les affiliés(es)  peuvent uniquement voir les visites uniques, les inscriptions, les achats et les commissions)

    ASP : Tous les nouveaux outils sont en cour de préparation et nous attendons que le système soit plus complet. Mais je peux dire que nous allons pousser d’avantage  sur les statistiques que vous pourrez voir. D’ici ce printemps, ils devraient être disponibles.

    EB : Wouhou!  Un top dix des meilleures bannières ou un top dix des meilleurs affiliés, ça serait le fun!

    ASP : Peut-être [rire]

    EB : Un site web (beta.encheresadecouvert.ca) rend présentement certaines statistiques de Bidou.ca, visibles en temps réel tel que le nom d’utilisateur, le nombre de mises totales, etc.) en version gratuite (24hrs) et ensuite il faut payer par mois.

    ASP : Oui j’ai vu l’article sur « encheresaunsou.com »

    EB : Est-ce que ce genre de site vous dérange? Car leur but est quand même de faire de l’argent avec vos données?

    ASP : Le coté, charger un montant par mois,  nous sommes encore en discussion pour savoir si cela nous brime  quelque part. Mais sur l’utilisation des données en tant que tel… elle est déjà là! Si demain matin je m’assois avec un papier et un crayon et que je note tous les noms, c’est effectivement possible.

    EB : Ça risque d’être long!

    ASP : Ou bien créer un script qui va aller chercher les informations qui sont tous sur le site, les quelques 10000 articles livrés, (EB : 13000 en date du 14 fév.). Mais pourquoi payer pour quelque chose qui est déjà disponible gratuitement sur notre site?

    EB : Effectivement une bonne question. Je crois que la façon dont ils montrent l’information est plus claire et surtout parce que je suis un paresseux! :)

    ASP : [rire]

    EB : Ça ne me tente pas de passer à travers les 2100 mises sur un article et 78 pages de résultats pour faire un tableau dans Excel :) et je serais prêt à payer pour l’avoir dans un format lisible.

    ASP : Je pense que c’est effectivement ça que la personne du site en question a vu, :)  mais nous sommes encore en analyse sur notre position officielle.

    EB : Offrez-lui une job!

    ASP : [rire]

    Les questions reçus :

    EB : Nous allons terminé l’entrevue par des questions reçus sur Twitter,  Facebook et par courriel.
    Question de Patrick via Facebook qui veut savoir :
    Est-ce que vous êtes «  gambler? »

    ASP : Moi, plus ou moins, personnellement j’irais sur nos articles achetables (s’il misait sur bidou.ca) mais certains membres de notre équipe, oui. Le Texas Holdem’s est populaire, je pense que c’est pas mal un classique partout  et je pense que notre site et le poker se ressemble un peu. Il y a beaucoup de stratégies dans les deux.

    EB : Deuxième question de Patrick encore qui veut savoir : Est-ce qu’une voiture pourrait se vendre 30 cents?

    ASP : Ça serait possible effectivement. Si l’article a seulement 30 mises, l’enchère serait remportée et la personne paierait 30 cents. Notre première voiture mise aux enchères c’est vendue à 2.68$ disons qu’on n’a pas fait d’argent avec ça  (mise à jour : le 13 février, un voyage d’une valeur de 2700$ a été gagné pour 9 cents!)

    EB : Troisième question de Patrick toujours : Quelle article a été votre plus grosse perte?

    ASP : Les autos! . Exemple, la dernière Honda Civic qui a été remporté à 16.99$ c’est plus de 15 000$ de pertes. Faut-il prendre des risques dans la vie! :)

    EB : Je pense que les gens voient le prix que vous faites avec les bidous misés. Est-ce qu’une voiture qui se vendrait à 200$ vous rapporte 20 000$?

    Alexandre st-pierre
    Alexandre st-pierre

    ASP : Pas tout à fait car ce ne sont pas toutes les mises qui représentent 1 dollar.  Avec les bidous que l’on donne gratuitement à l’achat, ça réduit le prix des bidous. Aussi les bidous que l’on a  donné après un témoignage, ceux qu’on donne à toutes les semaines à toutes les personnes inscrites (1 bidous par semaine). Donc si les gens achètent un lot de 20 $ et que l’on en donne 5 de bonus la valeur du bidou n’est plus 1 dollar.

    Sur la Mazda Trois remportée pour 204.39$, nous sommes arrivé à peu près égal, donc pas de profit, et sur les 4 autres autos que nous avons vendu, nous avons fini très à pertes!

    EB : La prochaine question via  Twitter  : Quel est votre plus gros gain?
    ASP : Je pense que c’était une télévision (vendue à 80$), juste après le reportage de François Charron.

    EB : Cinquième question de Pasqual via Twitter  qui veut savoir : Pourquoi chargez-vous la taxe sur les lots de bidou? Étant donné qu’ils considèrent les lots comme des cartes cadeaux.

    ASP : Les lots de bidou ne sont pas des cartes cadeaux. Chaque bidou est un droit de mise donc taxable. Toutes les cartes cadeaux sont affichées sur le site et sont effectivement non taxables donc le prix affiché est le prix payé.

    EB : Merci Alexandre St-Pierre pour ton temps

    ASP : Ça m’a fait plaisir!

    Voilà qui conclut l’entrevue réalisée avec Alexandre St-Pierre, co-fondateur et vice- président de la compagnie d’enchères à un sou Bidou.ca. Avez-vous plus confiance en la compagnie maintenant? Dites-moi ce que vous en pensez en laissant un commentaire ci-dessous.

    Entrevue avec le site d’enchères à un sou Bidou.ca (première partie)

    Lundi  le 31 janvier au matin j’avais rendez-vous , dans le vieux port de Montréal, avec Alexandre St-Pierre, co-fondateur et vice-président de la compagnie d’enchères à un sou Bidou.ca.

    Étant donné la notoriété que Bidou.ca  possède  depuis son entrée sur le marché québécois, je suis resté assez surpris qu’il accepte de me donner une entrevue. Comme vous allez le constater ils sont très ouverts et sympathiques :)

    bureau de Bidou.ca aux vieux port
    Bidou.ca au vieux port de Montréal

    L’entrevue

    Eric Bisson (EB) : Étant donné que Bidou.ca est de plus en plus populaire, vous faites de la pub à la TV, de la pub dans les journaux, on  se rappel celle dans le journal Metro il y a un an :

    Alexandre ST-Pierre (ASP) : C’était au mois de mars dernier (mars 2010).

    EB : Quand vous aviez eu une pleine page il me semble?

    ASP : Oui, les gens  posaient  beaucoup de questions au début,  c’était  très, très récent  il y a environ un mois et quelque après l’ouverture du site.

    EB : Juste un mois après  l’ouverture?

    ASP : Nous avons ouvert le 16 février 2010.

    EB : L’idée de partir un site comme ça (enchères à  un sou ou enchères chronométrées) est  venue  d’ où exactement ?

    ASP : Principalement, moi j’avais remarqué le concept utiliser en Europe et aux États-Unis.  C’était relativement populaire et j’ai trouvé l’idée intéressante. Par la suite je suis allé voir mon ami (Président) qui  faisait beaucoup de sites  web, avec plus de 10ans d’expériences  dans  le domaine, et nous avons trouvé  que c’était une bonne idée à démarrer au Québec. Surtout pour nous, ici, les québécois parce qu’il  n’y avait absolument rien qui s’adressait aux francophones.

    EB : Même au reste du Canada?

    ASP : On trouvait des sites qui se disaient  partout au Canada, avec une version française, mais aucun ne s’adressait  directement  à  nous.  Nous, quand nous avons ouvert, c’était seulement pour le Québec  sans penser à ouvrir partout au Canada ou même mondialement.

    EB : À comparer aux autres sites ?

    ASP : Nous avons décidé d’être vraiment spécialiser ici. Je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles nous sommes assez connus, contrairement aux autres sites qui se disent partout mais qui ne sont pas connus nulle part. Nous avons préféré cibler le marche et je pense que cela a été le point central de notre succès et notre popularité.

    Pourquoi Bidou.ca est différent?

    EB : Je connaissais le site avant de voir les pubs à la télé et je regardais les sites semblables en Ontario, aux  États-Unis et beaucoup apparaissent et disparaissent, et je me demandais si Bidou ,de leur coté, allait faire la même chose (Faire leur coup d’argent et après disparaître et réapparaître sous un autre nom). D’ailleurs, un des principaux compétiteurs  de  Bidou.ca, n’existe plus.

    ASP : Lequel?

    EB : Pennyblast (maintenant Sunnycent.com)

    ASP : Oui, il n’a pas duré longtemps.

    EB : Je ne sais pas s’ils ont été achetés  ou s’ils ont vendus seulement le site web.  Pennyblast était là avant.  Bidou.ca est arrivé après, Pennyblast n’est plus là. Qu’est-ce que vous pensez que vous avez fait de différent par rapport  à la compétition?

    ASP : Je pense que c’est  à cause du fait que nous sommes allés uniquement sur le marché francophone. Nous savions  qu’il y aurait  le marché anglophone à explorer par la suite, principalement à Montréal, à Québec aussi, mais ce qui nous a distingué  c’est que nous avons fait les choses différemment.

    EB : Comme quoi?

    ASP : Il n’y a  pas beaucoup de site web au Québec,  qui annonce à la télévision.  Nous avons aussi fait des pubs  dans les journaux, c’était un peu osé pour un site web peu connu d’y aller en force à  ce niveau-là.
    L’équipe était et est toujours très bonne, nous avons un beau site web et il est  fonctionnel  (comparer à  d’autres sites web), car parfois je me demande qui a programmé  ces sites- là.

    EB : Disons que beaucoup de ces compagnies utilisent des modèles pré-fait.

    ASP : Exactement, ils utilisent beaucoup de scripts prédéfinis, alors que nous, c’est vraiment notre code à nous. Il y a plusieurs facteurs  aussi, notre programme d’affiliation en est un exemple.

    EB : J’allais le dire :)

    ASP : Les autres sites ici, n’ont pas vraiment çà, en fait, pas beaucoup de sites en ont et je pense que ça aussi peut avoir contribué à  la popularité du site.

    Les affilié(es) :

    L’intérieur des bureau de Bidou.ca

    EB : Personnellement je suis bien content  pour vous! Par curiosité, combien avez-vous  d’affilié(es) présentement ?

    ASP : Des affiliés(es) actifs (qui utilisent le système et non ceux qui se sont inscrits seulement) il  doit y en avoir 10-15 qui nous apportent à  chaque jour des visiteurs. Certains se sont peut-être inscrits mais ont décidés  que nous n’étions  pas dans leurs créneaux d’activités.  C’est sûr que les enchères chronométrées ne sont pas pour tous les affiliés(es) qui en font la promotion.

    EB : Effectivement ce n’est pas pour toutes les niches d’activités.

    ASP : Mais on espère que cela  va grossir étant donné que le concept se démocratise. On voit beaucoup plus de sites qu’avant. Ça va être beaucoup plus facile d’en faire la promotion par la suite.

    EB : D’après -moi  c’est surtout une question de confiance. J’ai vu des bannières d’autres sites  qui avaient  l’air louche!

    ASP : [rire}

    EB : Ce que vous donnez comme différentes bannières à  vos affiliés(es) sont  très simples et votre logo est maintenant connu au Québec.

    Je suis inscrit depuis le début du programme d’affiliation et sans avoir de site web (à ce moment -là), j’apporte une trentaine de visiteurs   par jour  sur Bidou.ca.

    ASP : C’est déjà  très,  très bon [rire]

    EB : Ça ne m’a pas donné beaucoup d’argent (car un visiteur ne donne pas automatiquement une commission) mais ce n’est pas grave. Ce qui est important pour moi est de faire la promotion d’un bon produit.

    La Compétitions:

    EB : Vous avez dit précédemment que vous n’étiez plus les seuls (enchères à  un sou).  Effectivement, je vois de plus en plus de site qui utilise le principe des enchères à un sou, d’après moi, parce qu’ils voient une opportunité  à  faire de l’argent facilement. Habituellement, ce genre de « nouveaux » sites ne sont plus en affaire après un mois.

    ASP : Je ne pense pas qu’ils comprennent le concept. Ils ont vu ce que nous faisions et on tenter  de copier ce qu’ils voient  sur le site.  À un tel point que certains sites  sont en maintenance mais ça fait trois mois qu’ils le sont.

    EB : On s’entends-tu  pour dire que eux,  ils ne reviendront pas.

    ASP : Les gens comprennent la façade mais ne comprennent pas ce qui fait fonctionner la machine en arrière. C’est certain que ça va être un échec.  Comme les programmes d’affiliation,  s’ils ne comprennent pas vraiment comment ça fonctionne et pensent que c’est juste donner 20% de commission aux gens intéressés et refusent d’aller plus loin ça va être un échec. Il faut s’assurer que les affiliés(es) sont heureux avec Bidou.ca.

    EB : Pourquoi c’est si important?

    ASP : C’est une opportunité que les affiliés(es)  nous  donnent  et non l’inverse. S’ils  prennent le temps de promouvoir notre site faut le voir comme un plus. Si un site ne met pas le temps et l’argent sur leurs programmes et  les bannières,  personne ne  voudra en faire la promotion. Nous, de notre coté,  ont essaye de donner toute l’information possible.  Si vous avez des questions, suggestions.

    EB : En avez-vous reçues  des suggestions?

    ASP : Je ne me rappelle plus de quel affilié,  mais il nous avait suggéré de faire une bannière spécifique. On est très ouvert et nous avons un très bon infographe qui peut créer des nouvelles bannières ou format qui nous sont suggérées.

    L’entrepôt de Bidou.ca

    EB : Donc on peut ou  pourrait demander qu’un produit  spécifique apparaisse dans une bannière?

    ASP : Par exemple nous avons un affilié qui a un site de sports qui nous a demandé qu’au lieu  d’avoir un IPad,  si on pouvait  mettre un article de sports.

    Le bruit à  l’extérieur arrête l’entrevue quelques instants.

    ASP : Ah c’est ça le Vieux-Montréal! :)

    EB : Finalement vous êtes  ouvert aux demandes des affiliés (es). Si  j’avais un site de meuble de bureau je pourrais demander de mettre une chaise ergonomique sur une des bannières?

    ASP : Effectivement, aussi, si  les affiliés(es)  veulent créer  leurs propres bannières  nous sommes très ouverts  à ça, tant que cela respecte un peu nos valeurs. Disons, qu’on  n’acceptera pas une bannière XXX liée à notre site.

    EB : [rire] Mais vous faites un certain contrôle de votre marque quand même?

    ASP : C’est sûr et certain, car si jamais nous recevions une plainte c’est quand même notre marque qui est représentée.  Être associer à une chaise de bureau ça va,  mais être associer à une bannière 18 ans et plus ça ne nous représente pas.

    EB : À moins que vous décidiez de vendre du contenu XXX :)
    ASP [Rire] Je pense pas non!

    À suivre …….

    Lisez la suite de l’entrevue dans 3 jours.

    En attendant, dite moi si vous aimez l’entrevue dans sont ensemble en laissent un commentaire. Vous pouvez aussi lire un résumé de Bidou.ca dans la section Affiliation.