EXCLUSIF: IQT et les ex-employés de Dumoulin même combat.

Logo Dumoulin avec normes du travail

Dans mon dernier billet, je demandais aux ex-employés de Dumoulin, qui ont reçu une lettre, de me la faire parvenir pour que je puisse la diffuser ici. Je ne m’attendais pas à recevoir de façon anonyme la contre-attaque comme celle-là…

Fermetures qui se ressemblent

La semaine dernière, on apprenait que IQT, une entreprise spécialisée dans le soutien technique et le service à la clientèle, fermait ses portes, et ce, sans préavis. Sans donner de raison, les dirigeants coupent ainsi plus de 1000 emplois dans leurs trois centres d’appel.

Quand Dumoulin s’est mis sous la loi de la protection contre les créanciers en février dernier, les employés n’ont reçu aucun préavis et se sont retrouvés sans emplois du jour au lendemain.

Rappel des faits de la fermeture du groupe Dumoulin

  • Février 2010 – Le groupe Dumoulin se met sous la Loi C-36 et ferme six magasins corporatifs, dont quatre au Québec  et deux en Ontario.
  • Mars 2010 – La restructuration de Dumoulin est toujours en cours et un délai de 30 jours est demandé.  Monsieur  François Lemieux, en entrevue à l’émission de Paul Arcan à la fin février,  nous dit que tout va bien avec les franchises et le détail et que Best Buy et les autres compagnies n’ont pas affecté Le groupe Dumoulin.
  • Juillet 2010 – Le groupe Dumoulin est officiellement devenu Réseau Dumoulin. Fermeture de tous les magasins corporatifs et met tous les employés à la porte sans préavis. Approximativement 350 personnes. Réseau Dumoulin Inc., une nouvelle entité avec des ventes estimées à 110 millions de dollars annuellement.

Où est la comparaison entre IQT et Dumoulin?

Lors de mon dernier billet, j’ai appris de source sûre que les employés ont reçu une lettre lors de leur congédiement. La lettre mentionnait qu’étant donné que la compagnie (groupe Dumoulin) met fin à leur emploi sans préavis, elle leur doit une indemnité pour un montant équivalant à un nombre X de semaines (entre 10 – 20 semaines, selon les employés).

J’ai contacté d’anciens collègues et aucun d’entre eux n’ont reçu ladite indemnité  à ce jour, donc plus de quatre mois après leur cessation d’emploi sans préavis. J’imagine qu’ils doivent attendre que le contrôleur distribue l’argent aux créanciers pour ensuite récolter les « peanuts » qui restent. Et j’ai eu vent qu’il ne restera pas grand chose pour eux…

Tant les employés de IQT que ceux de Dumoulin ont été mis à la porte sans prévis, cela fait de façon sauvage et des deux côtés, les ex-employés de façon sauvage et les deux prendront des recours contre leur ancien employeur.

Les employés contre-attaquent!

À ma grande surprise, j’ai reçu, via courriel et de façon anonyme, une lettre. Le courriel ne contenait aucun sujet ni de texte, simplement une image en pièce jointe.

L’image est éditée, mais on peut clairement voir ce que les ex-employés (ou un employé) ont décidé de faire.

Voici la lettre :
La plainte aux normes du travail contre Dumoulin

La lettre montre qu’ils ont décidé de faire valoir leur droit et ont porté plainte à la Commission des normes du travail du Québec. En voici le contenu :

Monsieur,
Vous avez déposé à nos bureaux la plainte suivante :

  • Une plainte pécuniaire, c’est-à-dire une plainte concernant des montants que votre employeur vous devrait.

Nous avons procédé à son étude et vous confirmons que nous pouvons y donner suite. Vous trouverez tous les détails de votre plainte dans le formulaire ci-joint.

Nous transmettons maintenant votre dossier à notre service d’enquête. Dès qu’une personne sera désignée pour poursuivre les démarches entreprises, elle communiquera avec vous pour vous faire part du cheminement de votre plainte.

J’ai toujours été pour la défense des employés quand il s’agit de faire valoir leur droit et je lève mon chapeau à ceux (ou celui/celle) qui ont eu le courage de porter plainte.

En conclusion

Je trouve étrange que le ministre du Travail monte aux barricades et s’offusque qu’une compagnie comme IQT mette à la porte 1000 personnes. Même les partis de l’opposition s’en mêlent! Je ne me rappelle pas les avoir entendu réagir quand Le groupe Dumoulin a mis à la porte tout son personnel…

Peut-être parce que Dumoulin n’a pas reçu assez de subventions ou n’a pas assez contribué à la caisse des partis que notre gouvernement dit rien.

Laissez vos commentaires plus bas, ils sont toujours appréciés! Et partagez la nouvelle en cliquant sur les boutons en fin de texte.

4 réflexions au sujet de « EXCLUSIF: IQT et les ex-employés de Dumoulin même combat. »

  1. Il est normal je crois que les employés veulent leur argent. Moi même étant ancien employé de Dumoulin, je veux avoir ce qui me revient de droit. Business is business ! Très bon article et content de savoir que le monde ne se laisse pas faire ! Je suis également content de savoir que les normes peuvent donner suite a tout ça, preuve qu'ils sont très utile ! J'ai bien hâte de savoir la suite des évènements ! merci Eric pour l'article !

  2. Super article !
    "Grâce" aux monopoles dans les médias, on sait maintenant ce qu'ils veulent bien nous montrer….
    ex.: Quebecor….LCN….TVA…CANOE…etc…….

    -ancien employé (depuis 4 ans) d'un franchisé…

  3. J'aime moins la conclusion… C'est pas une question d'argent… c'est une question de visibilité médiatique! Les employés d'IQT n'ont pas lâchés l'affaire tant qu'il n'ont pas eu l'attention dont ils avaient besoin pour faire bouger les choses! Ils ont téléphonés à des médias, écrit à des journalistes – parfois des gouvernements! – pour montrer aux autorités que de tel gestes n'ont pas leur place dans notre pays. Au lieu de se demander "pourquoi eux et pas moi", réjouissons-nous qu'enfin ce type de causes ai un intérêt publique et politique. Ensemble, on peut changer les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *